Histoire

1948

Après la guerre en 1948, Joseph MARCHISIO fonde un atelier de décolletage. L’entreprise prend son nom actuel lors de son installation au lieu dit « la Garenne » à Ornans.

Après la guerre en 1948, Joseph MARCHISIO fonde un atelier de décolletage.

1960

Son gendre Damien ROSSI lui succède au début des années 60 et poursuit l’oeuvre de son beau-père : un nom du décolletage ornais est né.

Damien ROSSI lui succède à Joseph MARCHISIO

1970

Son gendre Jaques MARONNE continue alors l’aventure dans l’entreprise en tant que régleur

Jaques MARONNE - régleur

1980

Jaques MARONNE prend la direction de l’entreprise en 1981 et réalise les premiers investissements en machines à commandes numériques. DDLG poursuit son développement à un rythme soutenu et recrute des décolleteurs. Les ateliers connaissent six agrandissements successifs.

Jaques MARONNE prend la direction de l’entreprise - 1981

1990

Début de la production pour le monde horloger. DDLG se forge une réputation de décolleteur de référence, et devient également un fournisseur important pour le monde médical, notamment pour la fabrication de dispositifs implantables en titane.

Début de la production pour le monde horloger.

2000

Renforcement de la démarche de qualité : obtention de la certification ISO 9001 en 2004, en parallèle d’un développement accéléré des outils informatiques.

Mise en place d’un suivi de traçabilité informatisé.

Renforcement de la démarche de qualité

2013

L’aventure se poursuit avec une autre famille : M. et Mme Yannick ROBICHON s’installent à Ornans et reprennent DDLG, qui reste une entreprise familiale, toujours au cœur de la Vallée industrielle de la Loue.

Reprise de DDLG par M. et Mme Yannick ROBICHON